Le reverse mentoring, ou l’art d’inverser les rôles !

Lundi matin, 9h30, dans la salle de réunion d’une grande entreprise …

Réunis autour d’un café, deux collègues participent à une session de formation interne.

Le premier est un manager expérimenté, quinquagénaire aguerri qui connaît tous les
rouages de l’entreprise. Le second, un jeune homme d’à peine 20 ans, fraîchement
recruté comme stagiaire. Devinez lequel des deux forme l’autre !

Le reverse mentoring, c’est quoi au juste ?

Le reverse mentoring (ou tutorat inversé) est une méthode de formation novatrice,
principalement utilisée dans les grands groupes.

Le principe est simple : un cadre expérimenté se voit attribuer un mentor d’un genre un peu particulier, puisqu’il s’agit d’un jeune salarié issu de la génération Y !

Et ce mentor, à quoi ressemble-t- il ? Né entre 1980 et 2000, c’est un digital native,
nourri au biberon des nouvelles technologies. Facebook, LinkedIn, ou Twitter n’ont aucun
secret pour lui ! Il est donc parfaitement qualifié pour initier ses aînés aux joies du
numérique. Vous l’aurez compris, le reverse mentoring est un puissant levier de la
transformation digitale des entreprises.

​La clé du succès : une préparation rigoureuse!

Posséder des connaissances numériques c’est bien, savoir les transmettre c’est mieux !
Pour cela, il convient de former les jeunes mentors aux notions de pédagogie et de
psychologie. Ils pourront ainsi construire une relation intelligente avec les cadres
expérimentés, et les accompagner sans froisser leur ego. Ce qui est tout un art …

Concrètement, ça donne quoi ? 5 sessions de formation de 2 heures chacune,
espacées d’une semaine. À l’issue de ces modules, un audit sera réalisé pour mesurer
l’efficacité du reverse mentoring (par exemple sous la forme d’un questionnaire de
satisfaction).

Vers un management plus agile

Appliqué au monde de l’entreprise, le reverse mentoring permet une acculturation des
seniors aux enjeux numériques de demain. Relayer une information sur un forum, utiliser
l’effet viral des réseaux sociaux, ou encore exploiter la puissance d’un simple tweet : qui
peut se passer de ces compétences à l’ère du digital ? Le manager agile doit se
positionner comme un leader d’opinion 2.0 ! Et le reverse mentoring peut l’y aider …

Les mentors ont tout à y gagner !

Les jeunes salariés qui s’engageront dans l’expérience du reverse mentoring en tireront
d’indéniables bénéfices ! En évoluant au contact direct des dirigeants, ils emmagasineront
de précieuses connaissances sur l’entreprise et étofferont leur carnet d’adresses …

On oublie les rapports hiérarchiques ! Pendant les 2 heures d’une session de
formation, le jeune salarié discute d’égal à égal avec son aîné, sur un mode collaboratif.
Appréciable, n’est-ce pas ?

Un esprit de cohésion renforcé

Au-delà de la transmission des savoirs, le reverse mentoring facilite le rapprochement des
générations au sein de l’entreprise. Des liens se tissent progressivement entre jeunes et
moins jeunes , et un dialogue intergénérationnel se met en place.
Résultat, l’esprit de cohésion est renforcé ! Du simple stagiaire au cadre chevronné,
tous ont le sentiment d’appartenir à une même communauté. N’est-ce pas le rêve de tout
dirigeant d’entreprise ?

Laisser un commentaire

PIDE UNA DEMO
CONTACTO COMERCIAL
デモ依頼
Demander une démo
お問い合わせ
Contact commercial
CONTACT SALES
GET A DEMO